Les enfants perdus

« Trouver sa voie ». Un adage populaire pour désigner la quête de chacun, la recherche du sens de leur vie. Au-delà des différences et des cultures qui, parfois, nous éloignent, chaque être humain s’est vu poser au moins une fois cette question : que veux-tu faire plus tard? Les réponses sont fantaisistes, utopistes et, si elles sortent de la bouche d’un enfant, prêtent souvent à sourire. « Je serai cosmonaute. » « Je serai président de la république. » Derrière ces clichés, est éclipsée cette foule de personnes qui n’ont jamais pu répondre à cette question. Ces personnes ont suivi ou suivent une voie que les autres ont tracé pour eux, un chemin souvent choisi malgré eux, par élimination ou par défaut. Je les surnomme les « enfants perdus ». Je fais partie de ces personnes.